Photo des participantes à la soirée Le Monde au Congo

Le Monde au Congo (LMC) : Les femmes et l'entrepreneuriat en RDC

 
Photo des participantes à la soirée Le Monde au Congo

Le Monde au Congo a organisé sa deuxième rencontre vendredi 29 mars 2019, sur le thème « les femmes et l'entrepreneuriat en RDC », sous l'égide de Kandindi et Mahali Business Plateform. A cette occasion, le restaurant Le Kinous a reçu les femmes venues débattre de la question de l'entrepreneuriat en RDC.

L'assistance de ce vendredi était exclusivement constituée de femmes. La rencontre a débuté à 19h50, avec une première partie consacrée à la place de la femme dans la société congolaise en général. A cet effet, les participantes reconnaissent les avancées et les évolutions notables, notamment dans l'accès à l'instruction des jeunes filles , de même que l'évolution de son statut, qui n'est plus réduit à celui de ménagère. Elles ont reconnu que les femmes occupent à ce jour plusieurs postes dans différents secteurs de la société tout en relevant le fait que les proportions de cette représentativité restent faibles. Un avis balancé par d'autres participantes d'après lesquelles la femme rechigne à prendre des risques pour assumer des postes de haute responsabilité. Cela dû à l’éducation qui leur a été donnée.

 

Les freins de l'entrepreneuriat féminin

Les freins à l'entrepreneuriat ont été identifiés comme étant principalement l'accès au crédit, la pression fiscale, la douane, ainsi qu'un ensemble de difficultés identifiées comme tracasseries. A tout cela, il faut ajouter le manque d'information sur les procédures de création d'entreprise. A cela, il a été ajouté le fait que la femme ne veut pas prendre de risques. Elle se positionnerait plutôt comme victime en lieu et place de se positionner dans la prise d'initiative. La femme toutefois, ne bénéficie pas d'un cadre qui lui offre des mécanismes d'accompagnement dans ce domaine.

 

Et le mentorat dans tout ça ?

Il a toute sa place, dans la mesure où il offre des modèles. Toutefois, le mentorat implique un aspect confiance. Ce qui rend les choses difficiles quand on considère l'environnement féminin, où règnent la concurrence, la jalousie et la méfiance.

 

En conclusion

Les participantes ont proposé des formations à l'endroit des femmes. Un encadrement pour que les femmes sortent du secteur de l'informel pour former des regroupements de femmes en coopératives afin de recevoir des micros finances. Par ailleurs, il a été recommandé une conscientisation de la fille dès le bas-âge.

Marie Ange Makadi & Alain Djate

 

 

Derniers articles

Radios rurales : la Suède confie un programme à Kandindi

La Coopération suédoise en RDC vient de confier à Kandindi, la réalisation d’un programme de soutien aux radios rurales : Renforcement Radio Rurales pour Information Impartiale. Ce programme a débuté…

« VIVALOV », c'est ouvert !

« VIVALOV » est un hommage à Nicolaï Ivanovitch Vavilov, généticien et botaniste russe mort en 1943. Anticipant les menaces pesant sur la biodiversité et les générations futures, il consacra sa vie à…

Le Monde au Congo (LMC) : Les femmes et l'entrepreneuriat en RDC

Le Monde au Congo a organisé sa deuxième rencontre vendredi 29 mars 2019, sur le thème « les femmes et l'entrepreneuriat en RDC », sous l'égide de Kandindi et Mahali Business Plateform. A cette…